ARCHITECTE COLIN

Suivant
photo 19 1photo 1 1photo 6 1photo 13 1imgp0013 1imgp0025 1imgp0021 1imgp0019 1imgp0012 1imgp0017 1img 7701 1img 7703 1img 7705 1img 7694 1img 7697 1img 7728 1img 7711 1img 7714 1pa4 1pa2 22341
  • photo 19 1 1
    photo 1 1 1
    photo 6 1 1
  • imgp0013 1 1
    imgp0025 1 1
    imgp0021 1 1
  • imgp0012 1 1
    imgp0017 1 1
    img 7701 1 1
  • img 7705 1 1
    img 7694 1 1
    img 7697 1
  • img 7711 1 1
    img 7714 1 1
    pa4 1 1
  • 2
    3
    4

Construction d'une habitation

En chantier

Le projet s'inscrit dans le cadre d’un ancien lotissement généreusement boisé situé dans la périphérie urbaine de la ville de Charleroi.

L’architecte, dans sa démarche conceptuelle inscrit une concurrence de deux volumes tendus à dominantes horizontales, ayant pour objectif de rivaliser avec la verticalité des arbres de ce bois. La volonté de réduction radicale de cet habitat à des formes géométriques simples et épurées s’associe à une qualité de confort, de lumière et d’ensoleillement. Ce jeu d’opposition définit le parti architectural d’un projet qui refuse les suggestions typologiques de l’architecture traditionnelle. Le premier volume cubique sera donc suspendu perpendiculairement à la voirie, posé sur le mur écran du garage et du patio et sur les colonnes arrières. Il abritera les espaces de nuit, globalement orientés sud-ouest pour la chambre des maîtres et la galerie, vers le jardin et la vaste terrasse, nord est pour les autres chambres. Le second volume sera accroché au sol de manière transversale, parallèlement à la voirie. L’arrière du mur écran gauche renfermera les fonctions de services, garages. Le mur écran droit protègera des regards indiscrets, le patio qui conduit à l’entrée. Dès ce passage, nous pourrons découvrir, par des jeux de perspectives et de filtres, les fonctions de services, de jour, ayant en arrière plan le jardin et les espaces de loisirs.

Le programme est celui d'une habitation unifamiliale qui privilégiera les espaces de vies et d'échanges en mettant constamment en relation les fonctions de confort de l’habitat dans son environnement naturel. L'ensemble des circulations s'opèrera au centre de l’immeuble par une galerie. La circulation verticale sera accrochée à la maçonnerie centrale, et filtrera la lumière naturelle de la galerie de l’étage, en contact permanent avec la végétation environnante. L’intimité des contacts vers l’arrière du terrain a également été privilégiée pour la chambre des maîtres, la galerie de l’étage, la cuisine, le salon, la salle à manger. Une mise en scène soignée s’opèrera donc entre les espaces intérieurs, traités avec la juste sobriété et la rigueur minimaliste tout en maintenant le dialogue avec la nature et l’ensoleillement.